Note : 6 sur 10.

Film d’horreur coréen parfois à la limite du burlesque. La réalisation est juste, ni trop caricaturale, ni trop expérimentale. Il y a une bonne exploitation de l’architecture, et de la lumière. Certains plan des visages (sales) hyper proche sont vraiment superbes. Même si la photo est inégale, parfois vraiment sympa, balancé pour mettre en valeur certains éléments, parfois complètement délavés. Après, si le scénario est plutôt original, il est parfois un peu confus (ajoute de personnages jeter au milieu de l’histoire) ou des passages un peu « heu pourquoi ? ». Ce n’est pas aider par des incohérences et un montagne tout aussi inégal, parfois normal et parfois coupé à la hache. On s’y perd un peu car il y a au final peu de liant à tout ça. Cela reste intéressant pour retrouver les codes que Bon Joon Ho utilise aussi dans Parasite (la famille, les classes sociales, le gouvernement/pouvoir, l’environnement). Mais toute sa filmographie boucle dessus. Cela me fait penser a Neill Blomkamp.