Note : 0.5 sur 10.

Ils auraient mieux fait de perdre la bande, ou l’enfermé dans une cité perdue à jamais !

Adaptation live de la série animé, mais même pour des enfants, c’est clairement non.

Dora, l’histoire d’une fille de 16 ans (oui elle a 16 ans !!!), qui chante « Sac à dos … sac à dos.. », qui te parle (enfin à la caméra et qui attend une réponse ….tu est débile ma pauvre) et qui est conne à manger du foin et encore … ça serait insulter les vaches. C’est clairement impossible à regarder. Ce qui passe en dessin animé avec une fillette, dialogues/situation repetition, ne passe pas du tout avec une fille plus âgée, c’est le malaise assurés. L’inverse est aussi valable. L’écriture est différente, tout simplement. Avec des enfants, comme au début du film, cela pourrait tout changer, les situations pourraient être plus accessibles. Même le fait de parler à la caméra, cela peut être intégrer de façon plus fine, avec un côté fun/naïf, comme par exemple un « Mais vous arrêtez de me suivre, c’est mal poli … *silence* … vous aussi vous ne parlez pas aux inconnus » et du coup la scène de « dialogue » avec la caméra passe beaucoup mieux… Bref.

Pour revenir au film, TOUT est nulle, il n’y a malheureusement rien à sauver… c’est pitoyablement au niveau d’un téléfilm des années 80.

Mention spéciale quand, après avoir renifler des fleurs qui les font planner (ha oauis .. la drogue quoi), le mec adulte se fout à poil (mais pourquoi ?!) en version dessin animé (mais hein ?! quoi ?!), et se réveille à poil encore (avec un drap) en version live… au milieu des gamins et gamines de 16 ans. Et dire que je l’ai vu jusqu’au bout… c’est bien parce que je faisais du home trainer et que la télécommande était trop loin. Moralité : la télécommande est toujours à porté de main… J’ai appris la leçon !

Faut pas le voir, fallait même pas le faire en fait….