Series

Stranger Things 3 : Toujours aussi bon, ils ont eu le bon goût de moins jouer avec la corde nostalgie pour plus jouer sur le développement de la trame de fond et sur les relations entre les personnages. C’est bien mais maintenant il faut continuer en mélangeant les 3 axes.

7SEEDS : Partie 1 : Animé avec un scenario sympa. Mélange de survivalisme, avec la douce balance entre vie et survie que peut apporté les animés. La réalisation n’est pas folle mais reste propre. Maintenant, il faut voir la suite, et comment le scenario va se develloper.

SAINT SEIYA : Les Chevaliers du Zodiaque : Saison 1 : Reboot de la série originale avec l’arc du sanctuaire. Ce n’est que la première partie pour l’instant, et il faut dire que c’est assez inégal. Effectivement, le scénario c’est plus rythmé, ils coupent un peu les longueurs de la série original pour ne garder que les éléments qui ont un rapport avec la suite (et les autres arcs narratif). Parfois, les raccourcis sont un peu brutal et les remise au gout du jour pas forcement heureuse. Après, transformer Andromède en fille, cela n’a aucun sens car les filles sont sensée être masquées si on veut être cohérent. Le clin d’œil comme quoi il a était souvent pris pour une fille aurait du être présent pour le coté fun et rappel de l’original. Là, le choix n’est pas très heureux. Et il y a quelques points comme cela qui passe ou pas suivant sa sensibilité à l’original (l’anime, je n’ai pas lu le manga). Le coté, plus négatif, c’est que le design est assez moyen, dans le film ça passé, mais là c’est vraiment un niveau en dessous. Cela reste a voir pour ceux qui ne connaisse pas, et qui ne veulent pas se taper des heures d’animé style retro 80. Pour les vieux, c’est un reboot à voir.

Films

The Wandering Earth https://www.imdb.com/title/tt7605074/ : Réalisation à l’ancienne, c’est-a-dire espace = pas de son et lent et terre = camera qui bouge et vacarme. Les acteurs sont assez moyen, c’est peu être du à la traduction. Mis a part le scientifique qui est bien dans le ton, avec un scènes bien sympa avec des blagues. Sinon, c’est trop long… le scenario est assez basique et donc on veut que ça avance…. Et la traduction est assez hasardeuse vers les 3/4 du film.

L’îles aux chiens : Très sympa, avec toujours ces petits pics à la société finalement assez propres aux mangas. La fin est finalement pas vraiment une happy-end, car c’est les chats qui remplace les chiens dans la dominations des hommes. C’est très fin et toujours appréciable de faire comprendre que rien n’est noir ou blanc ; mais nuancés.

The Darkest Minds : Rébellion : Ok donc là, on est clairement dans le film pour ado, en série. Tout y passe, les catégories, les différences filles/garçons, les adultes c’est des méchants…. etc.. Mais ça marche pas, et le scénario basique et mal foutu d’aide pas. La réalisation se veut moderne (caméras épaules, effets numériques, vue drônes, plan un peu plus serrer), rien n’y fait. (Spoiler: Mais pourvoir tu fait pas oublier tout aux méchants plutôt qu’à ton petit ami ! Tu est conne !! Ou tu veux faire un second film … ha ok .. au temps pour moi)

La tour sombre : Je n’ai pas lu le livre, et je ne connais pas l’univers et le contexte. Le film est plutôt sympa. Réalisation, photo et mise en scène basique… L’histoire fait un peu déjà vu .. Le rythme appréciable, sans trop courir après le scénario classique, et sans en faire trop non plus au niveau des combats. Par contre, le tout est un peu fouillis. On a un peu l’impression d’avoir pris le train en route, et d’être descendu en marche… il manque des trucs. les acteurs sont excellents mais Idris Albal est assez moyen, je le trouve un peu trop détaché et même à la fin, alors qu’il devrait être plus mentors .. Il peut faire vraiment mieux. Un bon divertissement.

En eaux troubles : Du bon gros nanard avec du copier/coller en masse de tous les films « avec des requins et des montres ». Avec le « il faut plus » des productions récentes. Dans Les dents de la mer, le requin attaque une plage avec 50 personnes; Ok on va en mettre 300 dans l’eau. Etc.. etc… On passe sur le scénario en carton, et sur le twist complètement pété … Le reste est dans la moyenne des productions actuelles, sans rien en plus ou en moins. C’est rigolo comme un nanard, et un vrai bonheur (sarcasme) quand on voudrait juste du divertissement.

Le chant du loup : https://www.imdb.com/title/tt7458762/ Excellent film français ! C’est rare… Dans un autre registre certes, mais presque du niveau de Contre-Enquête avec Dujardin. Les acteurs sont vraiment bien, jouent bien, et sont globalement crédibles. Le travail du son, forcément, est très bien fait et équilibré. La photo est particulièrement bonne, on n’a pas vraiment cette empreinte française, dans le mauvais sens du terme. C’est beau et cela donne un ton modernes sans trop en faire. Le scénario se laisse découvrir petit à petit, c’est agréable et là aussi bien équilibré. Il n’y a que la réalisation qui est un peu mollassonne mais c’est vraiment subjectif. Autre point très subjectif, les voix des acteurs français sont … étrange. Je ne sais pas si cela vient de la prise de son, de l’ingénieur son, ou du mixeur aux montage, il y a un timbre qui me dérange et qui fait artificiel. Seul la voix de François Civil ne m’a pas fait cette impression. Mais, d’un c’est très personnel, et de deux, cela ne gêne aucunement le film.

Dark Phoenix : C’est triste de rater un film avec un sujet aussi facile et des acteurs aussi bon… Phoenix c’est la vision du passage de l’enfant à l’adulte directement (tu le voit le parallèle avec spiderman) et faire face aux désillusions (Dark Phoenix). Il y a de quoi faire, surtout que le personnage c’est juste la représentation physique de l’énergie primaire de l’univers, pas un ado geek piqué par une araignée à la con 😉
Mais quand tu n’a pas l’historique qui est construit dans les films précédents, c’est dur de raccrocher les wagons… C’est marrant car le personnage est proche de Wanda Maximoff/Scralet Witch, et il est finalement traité de la même façon… Au début, « on s’en fout, c’est un sidekick » … et puis « Oh merde c’est le personnage le plus péter de tous !!! » … C’est pardonnable quand tu connait pas la suite et que tu film sans avoir la vision globale (à la Walking Dead). Mais là, non et re non… les comics sont assez vieux (63 les débuts sur wikipedia) et 1980 pour Dark Phoenix, ils doivent tout connaître par cœur bordel !! D’ailleurs Phoenix est complètement occulté, juste la fin de Xmen Apocalypse et encore… Mais bon, forcément le mec bourré qui a écrit le scénario !!!
James McAvoy et Michael Fassbender sont toujours aussi bon mais Sophie Turner est absolument excellente en Jean Grey/Dark Phoenix.
Donc tout est plutôt bien, à part le scénario (qui part en sucette au bout de 5min) et le montage fait par un stagiaire…
C’est vraiment du gâchis pour un personnage aussi complexe, intéressant et fucking badass !

Nicky Larson : Juste excellent, pour peu que l’on connaisse l’anime et le manga (et la période du club Dorothée vu les références absolument partout). Il y a tout, des bonnes grosses blagues lourdes, de l’action, de l’humour, un scénario proche d’un épisode … c’est vraiment très bien foutu. Même la réalisation, il n’est pas tombé dans le piège de faire du copier/coller de l’anime. Les musiques, c’est les mêmes. Laura et Nicky sont parfait, le look et le jeu sont très en phase. Mammouth ça va aussi. Les sidekick sont peu développé et c’est dommage mais il faut aussi le reconnaître, quasiment impossible dans un film. Autre point; c’est un peu dommage d’avoir des acteurs secondaires si peu intéressant, et pour le coup, un peu trop présents. Mais les détails multiples rappelant le manga et l’anime font toute la différence, même les touches d’humour français passe bien, c’est dire ! A voir pour les fans de l’époque, l’anime et le manga. Les autres vont vite trouvé ça au mieux bizarre au pire complètement nulle. La/les scènes de clôture est juste magique, tout est là… jusqu’au corbeau qui passe en fond 🙂

Predators : Alors, c’est compliqué 🙂 J’ai l’impression que l’intention initiale était de faire un film un peu kitchounet, un peu parodique, mais tout aussi gore que les premier(s). En apportant un peu de profondeur et d’historique à la mythologie des predators. A la manière, raté de Prometheus ou Alien Convenant. C’était louable et puis pourquoi pas finalement. Le résultat est tout simplement immonde. Il n’y a rien qui va, absolument rien. Les acteurs s’emmerdent, la réalisation est aux fraises, le monteur doit être sourd et aveugle, tout autant que les mecs du son et de la musique. Le scénario, c’est … je ne sais pas … des bouts d’idées écrits sur des morceaux de serviettes McDo qui ont déjà servi pour un concours de blagues du bus des 3ème. Rien n’est cohérent, rien n’est consistent dans l’univers Predators, et pire rien n’est consistent dans le propre univers du film ! Ce n’est même pas raté, pour finir dans la case nanard comme The Megs. Non c’est juste irregardable.