J’ai pu participer à une sortie virtuelle pour tester le prochain mode de Zwift le Boost Mode. Alors autant le dire directement c’est du pur jeu, je parlerai du côté sportif à la fin.

Configuration

Donc dans de mode, on a le choix entre 3 mode de boost, du plus au moins équilibré.Ce mode n’est pas « gratuit », on se prend en plus 8 kg sur le porte bagages (dans mon cas).

Les types de boost disponible a choisir avant la course (là encore en anglais car le français était incomplet) (capure d’écran de ZwiftHype)


Pour faire simple, il faut charger son boost, et en se faisant on perd des watts puis on peut activer le boost.

Le fonctionnement du boost (en anglais car le français était pas traduit) (capture d’écran de ZwiftHype)

Les divers mode actif pour toute la course, permettent et choisir un temps de boost couple à une difficulté de recharge. Une recharge moins dure produira un boost court. Une recharge plus dure, un boost plus long. Dans le mode « equilibré, on peut avoir jusqu’a deux boost, à charger et à utiliser comment on le souhaite. Pour faire le test j’ai choisi le boost équilibré. -100w/+200w

C’est parti !!

Chargement du boost (-100w et bim!)
Utilisation du second boost (+200w)

Bien, maintenant ce qui est fun, c’est que tout ça joue avec le terrain (dénivelé), les autres joueur (aspiration) et les bonus existants 🙂

Chargement du boost avec le bonus « poids plume » en montée .. judicieux ? 🙂

Au départ, tout est une question de stratégie, ou et quand charger, ou et quand activer le boost. Mais aussi profiter des autres et des bonus (aspiration, poids plume etc..) Charger en descente et boost en montée, ou profiter de l’aspiration pour encore plus profiter du boost mais si celui de devant coupe un peu en voyant que je met le boost ? Profiter d’un bonus plume pour charger ? Etc etc … ça devient un vrai jeu de stratégie!
Pour le test, ce n’était pas une course, juste une sortie pour tester et c’était déjà très très fun !

Bon il faut chargé les boosts de façon intelligente pour pas se faire avoir 🙂
Les deux boost sont disponible, chargé pendant la descente 🙂

Et l’entrainement ?

Pour le côté sportif, c’est assez simple, il faut le voir comme une session qui casse complètement la routine. C’est ludique, mais on fractionne un peu, le temps passe plus vite car on joue réellement et je pense qu’on se donne un peu plus. C’est surtout complètement imprévisible, cela dépend vraiment de l’environnement et des autres joueurs.

Le mode boost est visible avec le « moteur » couleur cyan à l’arrière

Tout ça est en beta test, on verra bien ce qui serra garder ou non, comment serra l’équilibrage final etc.. Mais, comme le mode « conduite » proposer en mode VTT, c’est plaisant de voir que Zwift développe de nouveau mode de jeu différent. Ils proposent vraiment des innovations sympa, en plus de l’augmentation du nombre de tracé.

L’activité sur Strava