Test : Chaussures : Hoka One One Clifton Edge

Disons le desuite, ce n’est pas une chaussure pour tout le monde, ni pour toute les situations. Déjà rien qu’à petites foulée on comprend vite qu’il va falloir envoyer. Il faut trouver le bon équilibre avant arrière, trop vers l’avant il y a peu d’amorti, trop vers l’arrière on ne bénéficie pas de l’effet bascule et rebond. Une fois cet équilibre trouvé, il faut trouver la bonne foulée, plutôt ample et longue. Et la bonne vitesse, en dessous de 4:30 pour moi. Et là, elles dévoilent tout leur potentiel, légère, agile, avec ce sentiment d’être propulser vers l’avant, et des relances faciles. Le tout sans sacrifier le confort. Pour finir sur un bon rythme de 3:30, en forçant moins que d’habitude.

Tout ça se paye, il est très difficile de trouver la bonne plage d’utilisation, de combiner tous les paramètres et de les maintenir. Mais quand on y arrive c’est d’enfer. C’est un peu comme une Formule 1 comparer à un Bugatti Chiron, si tu sais pas conduire tu serra plus efficace avec la Chiron, par contre si tu met tout en place la F1 c’est le top. La plage d’utilisation est finalement restreinte, entre 4:30 et en dessous, et je pense que du 10km au marathon, cela passe facile. Par contre au moindre ralentissement, on aura l’impression d’avoir des sabots au pied, certes léger mais peu efficace.

En cas d’incertitude, la Shadow 4 est plus versatile. La note est très dure ça peut allez de 5/10 à 9/10, si vous ne trouvez pas la foulée, le rythme etc pour les apprécier, c’est gâché voir contre productif. Pas contre si vous trouver les clefs, c’est un vrai bonheur, et une efficacité redoutable.

%d blogueurs aiment cette page :