Note : 6 sur 10.

De et avec Georges Clooney, en Arctique, un scientifique et une petite fille tente de prévenir un vaisseau spatial qu’une catastrophe a eu lieu sur terre. C’est globalement du déjà vu niveau scénario mais du bon déjà vu. Les décors sont vraiment cool, et les effets spéciaux passent très bien. Le parallèle scénaristique entre l’espace et la terre est intéressant et bien gérer. De même pour les scènes, dans l’espace et dans la neige, c’est une très bonne idée, et une mise en scène très simple mais qui fonctionne. On se prend au jeu du début à la fin sans trop se prendre la tête. Bon maintenant faut passer dans la partie spoiler sinon ca va être compliqué de développer 🙂

Spoiler

Donc c’est du déjà vu, avec le lien entre le père et sa fille, même la réalisation est simpliste et scolaire la majeur partie du temps. Les thèmes écolo et techniques sont à peine effleurés, pour se concentrer sur les personnages et ce n’est pas plus mal. Par contre le parallèle entre la scène dans le blizzard et la scène de réparation du vaisseau c’est vraiment bien trouvé. Le final twist est … attendu pour ma part, mais amené avec finesse. La scène finale est vraiment très bien joué et réalisé, déclenché par une phrase lourde de sens « vous êtes seul », caméra fixe, sans dialogue, des regards échangé entre les acteurs, et face-cam… c’est propre et intense. L’arrivé des noms du générique, peu à peu, entretien la tension, et force le spectateur à cogiter, c’est malin et bien trouvé.

Ce n’est définitivement pas un film de Noel, mais cela reste agréable sans trop se prendre la tête, on n’est pas dans de la hardsciences, ou un trip métaphysique.